Le chœur Calligrammes

Créé en 2015 et dirigé par Estelle Béréau et Guilhem Terrail – chanteurs lyriques professionnels – le chœur de chambre Calligrammes, composé de 30 chanteurs amateurs, se produit dans des répertoires variés, a cappella ou accompagné de formations de tailles diverses.

Lors de sa première saison, Calligrammes s’est notamment produit dans la Messe en sol de Poulenc, les Nocturnes de Debussy, avec l’orchestre Impromptu dirigé par Maxime Pascal, puis dans un programme allemand articulé autour de lieder de Brahms, Mendelssohn, Schumann et Wolf. En juin 2016, Calligrammes a donné un oratorio de Haendel, Israel in Egypt, en collaboration avec le chœur de Malestroit, accompagné par le Capriccio Français sous la direction de Philippe Le Fèvre.

En ouverture de sa deuxième saison, le chœur s’est consacré au répertoire de la musique sacrée de la Renaissance (Vittoria, Byrd), lors de deux concerts donnés à Paris en novembre 2016. En collaboration avec l’ensemble le Balcon dirigé par Maxime Pascal, Calligrammes a abordé pour la première fois la création contemporaine, avec « C’est déjà le matin », créé à la Philharmonie de Paris en janvier 2017. Le chœur est revenu à la musique baroque dans un programme Charpentier et Clérambault en mars 2017, grâce à une toute nouvelle collaboration avec l’ensemble Actéon dirigé par Pierre Boudeville à l’église St Pierre de Montmartre à Paris dans le cadre des « Motets Du Mont ». Également en mars 2017 le chœur a donné son premier concert participatif à la chapelle de l’hôpital Saint-Louis à Paris. L’Agnus Dei de Campra entonné par un public conquis fut un beau succès. Pour clore la saison, Calligrammes a donné deux concerts autour de la musique française a cappella (Poulenc, Schmitt, D’Indy, Saint-Saëns) le 1er juillet 2017 à l’église des Billettes et 2 juillet 2017 à l’église Notre Dame du Liban à Paris.

Pour sa troisième saison, Calligrammes propose un programme anglo-saxon sur le thème « All the things you are » emprunté au compositeur de comédies musicales Jerome Kern, associant Purcell, Britten, Howells et plus encore… En parallèle, il participe à l’opéra chorégraphique Initio, composé par Pedro Garcia-Velasquez et mis en scène par Tatiana Julien, à l’affiche du Théâtre National de Chaillot du 29 novembre au 2 décembre 2017.

Les 27 et 28 juin 2018, aux temples des Billettes et du Saint-Esprit, Calligrammes explore les paysages aussi tourmentés qu’exaltés de la musique romantique germanique a cappella : Brahms, Mendelssohn, Wolf déploient toute la palette des sentiments humains, des élégies les plus sombres aux transports les plus éclatants, de la fraîche naïveté aux désirs ardents.

Sur cette lancée, il organise sa première académie d’été à Labeaume en Ardèche du 5 au 12 août, également ouvert à des stagiaires externes férus de chant : dans le cadre enchanteur d’un mas cévenol dédié à la musique vocale, il s’agit d’allier le travail approfondi d’œuvres exigeantes et le plaisir d’une ambiance détendue et conviviale ! Un concert de clôture, sur le thème « Bach to the future », donné en la Cathédrale de Viviers offre l’écrin idéal aux pièces de Praetorius, Bach, Brahms, Poulenc, Nystedt, Sandström et… Piazzolla, chantées a cappella ou accompagnées à l’accordéon.

La saison 2018-2019 du choeur de chambre Calligrammes s’ouvre les 13 et 15 décembre sur un nouveau répertoire hispanisant. Au programme notamment, Carols and Lullabies – Christmas in the Southwest de Conrad Susa et Siete canciones populares españolas de Manuel de Falla arrangé pour choeur, marimba, harpe et guitare par Quentin Lafarge. Elle se poursuit avec un programme de musique sacrée française les 21 et 23 mars 2019 : Requiem de Fauré, Motets de Duruflé, Petites Prières de Saint-François d’Assise et Litanies à la Vierge Noire de Poulenc. Elle s’achève en apothéose le 24 juin à la Philharmonie de Paris par un « concert monstre » de Berlioz avec chœurs et orchestres dirigés par François-Xavier Roth.

La saison 2019-2020 est marquée par des programmes éclectiques. Les 10 et 13 octobre, Calligrammes nous emmène dans l’Angleterre de la Renaissance, autour de Tallis, Byrd, White et Dowland. Puis, d’abord prévue vers l’équinoxe de printemps et repoussée au solstice d’été en raison de la crise sanitaire et des restrictions particulières imposées au monde du spectacle, pointe enfin pour l’équinoxe d’automne une atmosphère boréale et bucolique : celle de la musique chorale scandinave et finlandaise de la fin du 19° siècle à nos jours, sous l’égide de Sibelius et Grieg, mais aussi de Kuula, Rautavaara, Stenhammar, Fougstedt, Førde, et bien d’autres compositeurs.

En août 2020 sur l’île de Groix dans le Morbihan, se tient pour la deuxième fois l’académie d’été Calligrammes pour une semaine à la fois amicale, familiale et bien entendu musicale !

A l’occasion de certains programmes le chœur invite des musiciens professionnels comme la pianiste Caroline Dubost, le guitariste René Lagos-Diaz, la percussionniste Linda Edsjö, la harpiste Marion Lenard, l’accordéoniste Anthony Millet et le violoncelliste Lionel Allemand à l’accompagner. A ces occasions, il n’est pas rare que les musiciens eux-même ou le pianiste et compositeur Quentin Lafarge concocte des arrangements pour Calligrammes. Ainsi la saison dernière le chœur a interprété notamment le Requiem de Fauré et les Litanies à la Vierge Noire de Poulenc dans un très bel arrangement pour chœur, violoncelle et accordéon.

Pour préparer tous ces concerts le chœur de chambre Calligrammes répète toute l’année un soir par semaine et quelques dimanches ou week-ends hors de Paris.